Valoriser et partager ses données SRM dans des tableaux de bord dynamiques [1/2]

L’un des enjeux majeurs des services Achats se caractérise par l’amélioration de la performance des fournisseurs, pour la proposition de valeur du client final. De cet objectif principal, découlent quatre axes : parfaire son panel fournisseurs, gérer le risque fournisseurs, engager un partenariat résilient et s’inscrire dans un processus d’achats responsables.

Cette dimension stratégique du rôle des services Achats doit s’inscrire avec cohérence dans la stratégie globale de l’entreprise. Les Directions Achats sont aujourd’hui de plus en plus sollicitées pour présenter leurs performances et analyser l’efficience de leur stratégie. Mais parmi toutes les informations traitées par les services Achats, comment détecter, mettre en valeur et partager les données les plus pertinentes ?

Les différentes sources d’informations fournisseurs et leur agrégation dans un SRM

Les services Achats font face à une multitude de données et de sources diverses concernant les informations liées à chacun de leurs fournisseurs :

  1. Sources externes, principalement pour des données de type administratives et légales : bases de données publiques (ex : Insee, Infogreffe..), bases de données privées (coface, creditsafe, infolégale, etc.)
  2. Sources internes, pour le recueil d’informations plus poussées sur le fournisseur et la relation établie, de type financières, catalogue produit, contrats, évaluations, remontée d’incidents, etc. : systèmes d’informations (ERP, système comptable, etc.), SRM, portail fournisseurs, etc.

Les données sont alors hétérogènes et leur analyse et exploitation peuvent être compliquées. Elles sont parfois inexploitables en l’état, car non uniformisées. Alors, l’agrégation des données dans un unique SRM est une première étape pour pouvoir les exploiter efficacement.

Les enjeux et la valorisation des données SRM

La donnée brute a besoin d’être centralisée et fiabilisée pour la rendre exploitable et c’est précisément l’enjeu du SRM : d’abord organiser les données, puis les présenter de manière simplifiée. Ainsi, avoir des données de qualité et en quantité suffisante est le premier prérequis pour la construction de tableaux de bord.

Dans cette mission, l’intérêt du SRM est de pouvoir inclure les différentes parties prenantes dans la récupération et l’actualisation des données. Chaque service de l’entreprise, dans le cadre de son activité métier, a la possibilité de créer ou consolider les données. Selon son domaine de compétences, le service Achats peut agir par exemple sur la segmentation fournisseurs; le service Juridique sur la conformité ou le contrat; le service qualité ou production sur les évaluations fournisseurs, etc. Grâce au portail fournisseur, les partenaires externes sont aussi acteurs du contrôle et de la mise à jour des données.

Les tableaux de bord peuvent être utilisés dans un premier temps pour contrôler l’exhaustivité et la cohérence de la donnée. Cela représente déjà une réelle valeur ajoutée pour le management de la donnée et pour l’analyse stratégique qui en découlera.

dataviz

Construire un tableau de bord

Au-delà de la simple présentation visuelle des données, le tableau de bord permet d’aller plus loin dans les explications. On parle alors de « data story telling », c’est-à-dire la capacité à raconter une histoire à l’aide des données présentées. C’est ainsi que les tableaux de bord représentent des leviers importants d’aide à la décision ou d’appels à l’action concernant des processus ou des stratégies de l’entreprise.

En conséquence, la mise en place de tableaux de bord repose sur un important travail de réflexion à faire en amont, nécessaire pour assurer par la suite un gain de temps sur l’interprétation et une analyse beaucoup plus pertinente des données qui en ressortiront.  Il est de fait nécessaire, voire indispensable, de revenir sur les besoins des différents utilisateurs segmentés, et de préciser leurs propres objectifs : communication, analyse pour la prise de décision, appel à l’action, etc.

Alors, quel tableau de bord privilégier pour quelle problématique ? Quels sont les retours d’expériences et les bénéfices ?

Chez Orgasoftware, nous accompagnons nos clients dans l’optimisation de leur relation fournisseurs. Nous proposons notamment une fonctionnalité de tableaux de bord dynamiques et nous vous partagerons les retours d’expérience de certains de nos clients dans un second article : Cliquez ici pour consulter l’article sur nos différents cas d’usages des tableaux de bord.